Nombre total de pages vues

jeudi 4 mai 2017

Enfin !

Bonsoir,
à force de demander partout qu'on me communique des dates figurant au bas des carnets imprimés à plat (Semeuse et Jeanne d'Arc donc), il fallait bien qu'un jour ça arrive !

Regardez ce qu'un ami amateur m'a montré :

" />
Joli morceau, non ?


On reconnait facilement ces pubs provenant d'un carnet fort rare, le carnet ECO OLIBET
140 C 11 pour Yvert, ou 39 pour Cérès Maury Spink !

Il s'agit du tout premier carnet français imprimé avec des pubs, à la fin de 1923, le 10 décembre donc !
A peu près en même temps que le carnet Evian, plus commun car ayant duré beaucoup + longtemps.

Admirez la "pub" de droite : assez minimaliste !


Comme quoi l'annonceur n'avait pas franchement réalisé que les utilisateurs allaient un jour découper les timbres du carnet pour s'en servir, et que sa publicité ici punctiforme ne risquait pas de lui rapporter grand chose : étonnant, non ?
C'était les tout débuts de la publicité des carnets.




Il n'y a en tout et pour tout que 2 timbres accompagnés de la marque Olibet sur les 10 pour lesquels elle avait payé ! Les autres restant assez sibyllins !

Comme le patron d'Olibet a bien dû se rendre compte de son erreur, et comme le retour sur investissement a dû être quasi nul, il a ensuite corrigé le tir avec 2 autres carnets où sa publicité est + claire :





ECO avait mieux compris, lui, dès le début !

Que cela ne vous empêche pas de me signaler d'autres dates si vous en croisez !
MERCI d'avance !


2 commentaires:

Jean Marbach a dit…

Bonjour,
Je viens de tomber sur votre site et cette lettre m'a intrigué autant que vous. Mais malheureusement vous ne faites que des suppositions philatéliques, or l'expéditeur est une entreprise et non un philatéliste. Donc l'explication logique qui m'est immédiatement venue à l'esprit est très simple. L'employé chargé du courrier a du détacher les timbres avant de les coller sur un grand nombre d'enveloppes (gain de temps) et deux timbres ont du se coller l'un à l'autre et l'employé en collant le timbre sur l'enveloppe ne s'est pas rendu compte qu'il y avait deux timbres (ou alors il l'a vu, mais n'a pas pu les séparer sans les abîmer). CQFD

semeuse13 a dit…

effectivement, c'est fort probablement ce qui a dû arriver !