Nombre total de pages vues

jeudi 21 septembre 2017

Extra ORDINAIRE !


  Le mot n'est pas trop fort, et le point d'exclamation pas superflu du tout !

 Un correspondant philatéliste m'a récemment contacté car il pensait avoir fait une trouvaille, par hasard, en achetant sur internet ce bloc de notre préférée Semeuse 25 c. bleu, avec une impression sur raccord  de papier.



 C'est une assez jolie variété, au type III B, provenant du haut d'une feuille-vente rotative de 100.

Mais ce n'est pas vraiment rare : d'ailleurs, le bloc est resté longtemps orphelin à la vente sans trouver le moindre amateur pour l'adopter...

 Connaissant mon appétit pour tout ce qui sort de l'ordinaire, il m'a décrit par téléphone sa trouvaille, et nous en avons discuté agréablement, pour qu'il en vienne finalement à me proposer de m'adresser son bloc "pour expertise" comme l'on dit. Ce que je me suis empressé d'accepter.

  Et à sa réception, je n'ai pu que confirmer la jolie découverte que voici, et il ne s'agit pas d'un trucage, je vous le garantis.

 Tout d'abord, l'impression a bien été faite sur le raccord des 2 rouleaux de papier.

En effet, rien de plus facile que de rabouter deux timbres en prenant soin de bien faire coïncider les dentelures, et de faire passer cette paire pour une impression sur raccord !
ATTENTION d'ailleurs à ne pas vous faire avoir !
Mais en cas de trucage, il y a une impression de l'effigie, visible sous le timbre qui est collé dessus !
Ce qui n'est pas le cas ici : cela se devine sur la photo, avec ce liseré blanc qui apparaît.

 Ensuite, ce sont les timbres du bas qui chevauchent ceux du haut : les deux cas peuvent se rencontrer. Tout dépend du sens dans lequel le fabriquant de papier a confectionné son rouleau en effectuant son raboutage. Et dans quel sens le papier était mis en place dans la presse rotative.

Je vous rappelle que les rouleaux de papier arrivaient déjà gommés avant de passer à l'impression par l'atelier de fabrication de timbres poste. Contrairement à l'impression à plat pour laquelle le gommage était fait sur place.

 Enfin, et c'est là le plus étonnant : les deux papiers sont tout à fait différents.
Les timbres du haut sont sur un papier standard, alors que ceux du bas le sont sur le fameux papier avec gomme en nid d'abeille !
Il doit s'agir d'un cas exceptionnel, un jour où les deux papiers se sont croisés à l'atelier !



 Ce papier, je le connaissais car il a été utilisé fin 1924 pour imprimer une partie (faible partie ?) du tirage de la Semeuse lignée rose à 65 c.

Celle-ci ayant été surchargée pour l'Algérie et pour diminuer son pouvoir d'affranchissement à 50 c., on peut également retrouver cette variété de papier sur les timbres surchargés.



 Moi aussi, je suis parvenu à superposer 2 timbres sur cette photo (notre bloc + un 65 c.) et on voit bien qu'il s'agit absolument du même papier, grâce à l'agrandissement que voici :



 Peut-être que l'un de nos lecteurs a déjà vu d'autres timbres de cette période 
imprimés sur ce même papier ???

Moi, il me semble bien avoir déjà vu une autre Semeuse,
mais pas moyen de remettre la main dessus !...