Nombre total de pages vues

dimanche 15 novembre 2015

Pas terrible !


  Vraiment pas terrible du tout, cette technique des années 60 pour rafistoler une feuille visiblement déchirée et raboutée avant son impression !

Surtout si on la compare à l'exemple que je montrais ici même au mois de janvier, datant lui de 1936 !

Vive le progrès !    Vive le passage au nouveau franc !

Un vilain bout de ruban adhésif, que l'on pourrait appeler Scotch, a remplacé toute la minutie et les précautions prises à la belle époque par ceux qui fabriquaient nos timbres !...


Pourtant, le "Scotch" avait bien déjà été inventé dans les années 30, comme me l'apprend Wikipédia !

Mais les gens de l'époque devaient se douter, eux, des dégâts que le temps ferait immanquablement subir à cette colle, risquant de défigurer notre chère Semeuse !

Donc, faites comme eux : éloignez absolument tout Scotch de vos timbres, sinon, c'est la catastrophe assurée !


Et au passage, je fais connaissance avec le mot ANTONOMASE :

" Une antonomase est une figure de style ou un trope, dans lequel un nom propre ou bien une périphrase énonçant sa qualité essentielle, est utilisé comme nom commun, ou inversement, quand un nom commun est employé pour signifier un nom propre[1],[2]. Certaines antonomases courantes finissent par se lexicaliser et figurent dans les dictionnaires usuels (« une poubelle », « une silhouette », « un don Juan », « un harpagon », « un bordeaux », « un roquefort », « le macadam », « un gavroche », « un tartufe », etc.) "