Nombre total de pages vues

lundi 12 décembre 2011

Perseverare diabolicum...




Dans un précédent article, en mai 2010, je vous avais montré une erreur de date d'un cachet oblitérant une Semeuse lignée à 15 c. le jour de son émission.




En voici un autre exemple :


Cette lettre est bien oblitérée avec un cachet du fameux 2 avril 1903.


Mai sa particularité tient davantage au courrier qu'elle contient, heureusement resté depuis plus d'un siècle bien rangé dans son enveloppe, et qui ajoute à son caractère exceptionnel un émouvant témoignage de l'époque !




L'expéditeur s'est lui aussi trompé en tête de sa missive, et en a raturé par la suite la date, ainsi qu' à la fin de son texte, où il parle du 3 avril...


Il faut croire que ce jour là était prédestiné aux erreurs...



Il raconte à son destinataire le mal qu'il s'est donné pour se procurer deux exemplaires de ce nouveau timbre, mis en vente ce jour là dans deux bureaux parisiens seulement : celui du Sénat et celui de la chambre des députés.



Puis il lui conseille de conserver précieusement cette lettre du premier jour...